06/05/2006

Nihoul- Freddy Dewille pour "La Gauche" : Le grand Bleu: septembre 2002

LA SUITE DU FILM « LE GRAND BLEU » SE TOURNE ACTUELLEMENT EN Belgique, à Neufchâteau.

Envoyé (très) spécial, pour « La Gauche »
De source sûre, j’ai appris que l’on va tourner la suite du film à grand succès « Le Grand Bleu » en Belgique. Non, non, cela n’a rien à voir avec le 1er Ministre libéral, même s’il est bien évident que c’est un euphémisme que de dire que notre gouvernement arc-en-ciel varie du bleu marine au bleu très, très foncé puisque l’on perçoit même une couleur brune : politique sécuritaire, le scandale des expulsions, les centres fermés pour réfugiés, réforme fiscale profitant aux gros revenus, sécurité sociale en difficulté, etc., etc. ?
En fait, il s’agit d’un autre scénario de société (et donc politique), au demeurant dramatique, mais qui vient de subir quelques liftings, et non des moindres.
L’affaire Dutroux et consorts.
Hé oui ! Incroyable mais vrai. C’est ce vendredi 6 septembre à Neufchâteau que les premiers castings ont (déjà) été tournés.
L’acteur principal a même déjà reçu (bien avant la fin du film) un Oscar par les avocats de la défense ; et pour cause, le juge d’instruction, aux dires de l’avocat de l’un des prévenus, aurait effectué une prestation époustouflante, si l’on peut dire. Le héros serait resté minimum 1h30 en apnée. OK, il n’y a pas d’eau ni de dauphins, mais qu’importe, c’est un détail. On essaye bien de nous faire croire qu’il n’y a pas non plus de réseau, de preuves et qu’il n’y a que des coïncidences. Un chose est sûre, et je l’ai vu de mes yeux vu, il y a des requins, certains étaient en costume cravate, d’autres même déguisés en pingouins. Il n’y avait que louange pour le réquisitoire de Langlois et sa prestation. Bref, on pouvait conclure : « nagez plus loin, il n’y a rien à voir.. »
Le deuxième jour du tournage ce vendredi 20 septembre, un incident inadmissible s’est produit. Ne voilà-t-il pas que Gino, rouspète, pour une bêtise. En fait, il s’énerve au début de la séance de la Chambre du Conseil, parce que les parents des victimes, très nombreux, sont côte à côte avec les inculpés et les prévenus (le panier de crabes) ;
Gino, « Au nom de la loi » ?, tu chipotes ; d’ailleurs ton intervention a permis le sourire de Langlois et du partouseur (Nihoul) ! . Par ailleurs, on apprend que ce n’est pas 1000 pilules d’ecstasy que Nihoul aurait données par hasard à Lelièvre, mais 999. Il faut donc relativiser et minimiser son rôle dans toute cette histoire.
Mais où se trouve alors ce millième cachet ? J’ai ma petite idée. Je ne connais pas les effets de cette monnaie de singe donnée à Lelièvre pour « service rendu à la nation », mais il semble que les paroles de l’escroc de « SOS Sahel » à la presse, sur les marches du Palais de Justice le trahissent. Tout donne à penser que c’est bien lui, Nihoul qui aurait avalé cette pilule du bonheur avant d’entrer dans la salle et d’écouter le réquisitoire de son ennemi n°1, le Procureur Bourlet. Ne déclare-t-il pas qu’il s’est ennuyé, qu’il a failli tomber endormi (comprendre « ça plane pour moi »), et qu’il peut aller manger tranquillement.
De source sûre, et là je suis très sérieux, il était on ne peut plus stressé, et pour cause, tout le procès, sa tête, la thèse du réseau et tout ce qui reste caché depuis des lustres risquent de se jouer autour de son renvoi aux Assises, enjeux incalculables pour la société (bourgeoise).
Wait and see.

Freddy Dewille

23:35 Écrit par Freddy Dewille | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.