06/11/2008

MEETING LCR LILLE...........................

 
Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...((((

La campagne de notre camarade Olivier Besancenot, candidat de la LCR aux élections présidentielles françaises, connaît une dynamique forte et en croissance, qui se traduit par le nombre important de participant/es aux meetings. Qu’on en juge : 800 personnes à Clermont Ferrand, 1500 à Tours, 1500 à Bordeaux, 1200 à Marseille, etc. Soit entre 2 et 3 fois plus de monde que lors des meetings de la campagne de 2002 !

 

Afin de soutenir cette campagne anticapitaliste combative et pédagogique, la LCR belge a organisé ce mercredi 11 avril un déplacement en car de Bruxelles pour le meeting de Lille d’Olivier Besancenot. Au total, en bus, en voiture ou en train, c’est près d’une quarantaine de personnes qui ont fait le déplacement de Belgique pour un meeting particulièrement enthousiasmant. Et ce dans une salle archi-comble, puisque ce sont près de 1800 personnes qui ont écouté Olivier à Lille. Une affluence record qui a malheureusement obligé à refuser plusieurs dizaines de personnes !

Une camarade de Lille, Séverine, a ouvert le meeting en évoquant les dégâts que produit le capitalisme dans une région qui est à la fois une des plus pauvres et des plus riches de France, avec 2 des 4 plus grosses fortunes françaises et en même temps des taux records de chômage, de logements insalubres, de surmortalité dans de nombreuses pathologies…

Ensuite, Roland du comité des sans-papiers local a rappelé la lutte de ceux qui sont traqués par la police, le scandale des sans-papiers errant dans des conditions indignes autour de Calais depuis la fermeture du centre de Sangatte et l’exigence de régularisation collective des clandestins vivant en France.

Notre camarade Freddy Dewille, conseiller communal à Anderlues, délégué syndical CSC Transcom et initiateur de l’Appel pour Une Autre Gauche, a pris ensuite la parole pour apporter les salutations de la LCR belge. Il a montré en quoi les travailleurs/euses en Belgique, au même titre que les travailleurs/euses en France, sont confrontés aux mêmes politiques de régression sociale, et a souligné l’importance de construire une véritable gauche de combat anticapitaliste et internationaliste. Il a exprimé avec force et chaleur notre soutien à la campagne d’Olivier.

Un militant des JCR a décliné les exigences de la jeunesse, notamment la fin de la précarité et un CDI pour tous et rappelé les luttes contre le CPE.

Enfin, l’intervention d’Olivier, qui s’était rendu un peu plus tôt dans un quartier populaire de Hem pour discuter avec 80 jeunes à l’invitation d’une association, a été très chaleureusement accueillie. La salle et les très nombreux jeunes présents ont applaudi à tout rompre sa dénonciation de la politique de la droite au pouvoir et l’idée qu’il y a urgence à se battre pour imposer nos droits, quel que soit le gouvernement qui sera issu des urnes.

Après le meeting, dans le bus qui nous a ramené à Bruxelles, l’enthousiasme et les discussions allaient bon train. Tous et toutes, militant/es, sympathisant/es, camarades d’UAG ou « simples curieux » ont été impressionnés par le nombre des participant/es et leur jeunesse, la qualité oratoire et le contenu des interventions, à commencer bien sûr par celle d’Olivier. Romain, 12 ans, le benjamin de notre délégation, en garde un souvenir fort.

A noter - une fois n’est pas coutume vu le black out médiatique habituel à l’encontre de la gauche radicale en Belgique -  qu’une séquence du JT de RTL-TVI du jeudi 12 avril a été consacrée à notre déplacement ; une équipe télé était présente à Lille et à interviewé deux de nos camarades.

C’est donc gonflés à bloc que nous allons continuer à apporter notre contribution à la campagne de notre camarade en diffusant en Belgique auprès des résidents français des tracts d’Olivier Besancenot.

 

 

00:51 Écrit par Freddy Dewille dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.